Le stockage de l'énergie électrique: une dimension incontournable de la transition énergétique

  • Interact
L’impératif de diminuer drastiquement les émissions de gaz à effet de serre afin de contenir les effets du changement climatique, compte désormais au rang des préoccupations prioritaires d’une majorité de nos concitoyens. L’objectif d’une division par 4 de nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, est aujourd’hui considéré comme réaliste. Parallèlement, si l’on veut bénéficier pleinement de l’essor des énergies renouvelables, des réponses efficaces pour réussir leur intégration dans notre mix énergétique doivent être dégagées, en tenant compte du caractère intermittent de la production de certaines d’entre elles. Plusieurs approches peuvent y contribuer. Le stockage de l’énergie électrique en fait partie. Il concerne directement les enjeux d’intégration des énergies renouvelables intermittentes et est un point de passage obligé pour assurer l’essor des véhicules électriques. Plusieurs techniques, présentant des degrés différents de maturités, sont à disposition. Les unes - les "steps" - liées à l’énergie gravitaire, hydraulique et aux barrages représentent 99% de la capacité de stockage de l’énergie dans le monde. Les autres - électrochimiques - conduisent à évoquer les batteries caractérisées par leur "versatilité" et leur capacité d’adaptation. Il est impossible d’aborder la question du stockage sans prendre en compte le contexte "réseau" dans lequel il s’inscrit. Selon le niveau de développement et la qualité de ce dernier, les besoins de stockage stationnaires seront très différents. Pour le CESE, il convient en tout état de cause de: a) renouveler les modèles économiques et financiers du stockage de l’énergie électrique; b) construire des modèles économiques et financiers permettant de valoriser spécifiquement le service rendu par les différents modes de stockage; c) évaluer les conséquences financières des différents scénarii existant en matière d’évolution des besoins énergétiques, d’intégration des énergies renouvelables variables, de mise à niveau du réseau et de besoins de stockage; d) ne déserter aucune des technologies-phares et disposer des compétences de personnels formés à haut niveau, capables d’intégrer rapidement les évolutions technologiques; e) soutenir les politiques de recherche; f) développer tout à la fois une recherche amont et une recherche technologique soucieuse de la validation des nouveaux concepts et des innovations dans une perspective de mise sur le marché et d’industrialisation; g) créer des PME innovantes à partir d’une coopération avec le système de recherche; h) disposer de plates-formes expérimentales et de moyens d’essais mutualisés permettant aux différents acteurs de tester des hypothèses et d’avancer dans leurs travaux sans être bloqués par d’importants investissements qui resteraient sous-utilisés ; i) favoriser le développement de démonstrateurs d’envergure pour les technologies stationnaires tant pour valider les résultats théoriques que pour constituer une vitrine internationale de notre savoir-faire dans des activités promises à un grand avenir au plan mondial; j) favoriser les coopérations industrielles permettant de mettre en place des filières structurées et cohérentes, ainsi que les coopérations européennes sur la base d’une stratégie communautaire; k) engager une concertation sur le recyclage du lithium impliquant l’ensemble des acteurs concernés avec l’objectif d’appliquer pleinement le principe de la responsabilité étendue du producteur d’ores et déjà en vigueur s’agissant des batteries; l) souligner l’importance particulière du stockage de l’énergie électrique pour l’Outre-mer, et de soutenir les différentes expérimentations qui visent à coupler les solutions de stockage avec le déploiement de systèmes intelligents de régulation de la demande et de l’offre (smart grids); et m) élaborer un cadre juridique national et européen adapté aux spécificités du stockage, de la prise en compte de ses missions d’intérêt général ainsi que de l’objectif d’optimisation du système électrique et énergétique.
Keywords: 
Security of Electricity Supply, Renewable Energy, Energy Regulators, Greenhouse Gas, Climate Change, COP 21, Transports, Research Policy
Country of publication: 
France
File: 
Publication date: 
Tuesday, June 16, 2015
Number of pages: 
130
Title Original Language: 
Le stockage de l'énergie électrique: une dimension incontournable de la transition énergétique
File Original Language: